Cancer du côlon, cancer du rectum

Le cancer du côlon se développe à partir de la muqueuse du « gros intestin » ou côlon. Dans 70 % des cas, la tumeur se développe dans le sigmoïde . Les cancers du côlon et du rectum étant assez semblables, on les regroupe sous le terme de cancer colorectal. Il s'agit toujours d'une tumeur maligne ; adénocarcinome lieberkhünien, développé à partir de la muqueuse.
Sommaire .
C'est le second cancer, en termes de fréquence,. Les cancers coliques ont une fréquence élevée en France :Il s'agit essentiellement d'un cancer de l'âge mûr, près de 85 % des cas survenant après 65 ans.
intestinaux chez la souris, par rapport à l'altération de la seule voie Wnt. Le gène Notch
Il peut se manifester par :
du sang dans les selles, une constipation continue d'apparition récente. Parfois, une obstruction complète, ou une diarrhée persistante. À l'extrême, une occlusion intestinale peut survenir, ou une perforation de la tumeur avec péritonite. un amaigrissement inexpliqué, tardivement, les métastases hépatiques peuvent générer un foie anormalement gros lors de la palpation.
Tumeur du colon sigmoïde
La colonoscopie (ou coloscopie) est l'examen de référence :

Traitement :
La prise en charge du cancer du côlon a fait l'objet de la publication de plusieurs recommandations. Celles de la Haute Autorité de santé et de l'Institut national du cancer, organismes français, datent de 2011, Quand le cancer est détecté à un stade précoce, on le guérit
Chirurgie :
Le but de la chirurgie est d'enlever la tumeur et les ganglions qui sont autour par curage ganglionnaire. Enlever la tumeur est le moyen le plus rapide et le plus efficace d'éliminer le cancer. Cependant, si la tumeur a déjà envoyé des métastases loin du côlon, l'exerèse chirurgicale ne suffit pas à guérir le malade.
Ces interventions peuvent être faites par laparotomie (ouverture du ventre) ou par cœlioscopie.
Si le patient n'est pas opérable, des alternatives existent : chimiothérapie ou plus récemment l'application de traitements physiques sur les métastases (ablation par radiofréquence, traitements thermiques).
La chimiothérapie consiste à administrer au malade un médicament cytotoxique destiné à tuer les cellules cancéreuses.